Twitter Facebook Youtube

BIENVENUE AU CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE (CCDG)

Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de
l’Ouest (GIABA)

  1. AVIS D’APPEL D’OFFRE : CONFECTION DE DIVERS ARTICLES PUBLICITAIRES. En savoir +

2. AVIS DE MANIFESTATION D’INTÉRET POUR LA CONDUITE DES TYPOLOGIES DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME ASSOCIÉ À
LA CYBERCRIMINALITÉ EN AFRIQUE DE L’OUEST   Lire +++


Les 3 Régions Economiques (CEDEAO, COMESA et EAC) et utilisateurs souhaitent la relance de la plateforme du projet 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole (50MAWSP).

Les parties prenantes et meilleurs utilisateurs des 3 Communautés Economiques (CEDEAO, COMESA, EAC) de la plateforme du projet 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole (50MAWSP) étaient en réunion virtuelle ce mercredi 05 Octobre 2022. L’objectif principal de cette réunion virtuelle est de fournir un cadre de discussion aux principaux utilisateurs et parties prenantes de 50MAWSP pour s’engager et échanger sur la meilleure façon de relancer et améliorer les fonctionnalités de la plateforme.
Cette réunion virtuelle a connu la participation des utilisateurs et parties prenantes des 38 Etats membres des 3 Communautés Régionales Economiques que sont la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Marché commun de l’Afrique
orientale et australe (COMESA) et la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).
Pendant environ 3 heures de temps, la centaine de participants à ce webinaire a échangé sur des stratégies à mettre en œuvre pour la relance et l’amélioration de l’utilisation de la plateforme 50MAWSP. Cette réunion virtuelle a particulièrement contribué à faciliter le partage d’expériences et de connaissances sur les différentes fonctionnalités de la plateforme, de même que son positionnement pour profiter des nouvelles opportunités de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) afin de la rendre plus fonctionnelle et utile aux femmes, filles et jeunes entrepreneurs. Lire+


La Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO s’engage à appuyer la visibilité et la mobilisation des ressources en faveur du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG).

Dans le cadre de sa tournée de prise de contact avec les Institutions et Agences de la CEDEAO, S.E Madame Damtien TCHINTCHIBIDJA, Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO était ce vendredi 30 Septembre 2022 dans les locaux du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) à Dakar au Sénégal. Cette visite de la Vice-Présidente fait suite à celle qu’elle a effectuée dans la même matinée au Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), une institution spécialisée de la CEDEAO, située dans le même bâtiment que le CCDG à Dakar.

Après avoir souhaité la bienvenue à S.E Damtien TCHINTCHIBIDJA au nom du personnel du CCDG, M. Awudu Ahmed Gumah, Responsable de la Planification, Recherche, Suivi et Evaluation a félicité la Vice-Présidente pour sa nomination, étant donné qu’elle est la deuxième femme à occuper ce poste prestigieux depuis la création de l’institution sous régionale. Ce qui démontre que la Commission de la CEDEAO tend progressivement vers l’égalité du genre. Lire ++


Mieux outillés sur les techniques d’écoute et d’accompagnement des enfants victimes de violation de leurs droits, les gestionnaires des centres d’accueil des 6 pays du PAPEV repartent satisfaits de Bissau.

Après 3 jours d’échanges sur les nouvelles techniques et approches d’écoute et d’accompagnement des enfants victimes de violation de leurs droits, la formation des gestionnaires des Centres d’accueil a pris fin ce jeudi 30 juin 2022 à Bissau en Guinée Bissau. Entre autres recommandations à l’issue de cet atelier régional de renforcement de capacités organisé par la Commission de la CEDEAO, par le biais de son Centre pour le Développement du Genre (CCDG), en partenariat avec le Bureau Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BRAO-HCDH), les participants ont souhaité la mise en place d’un cadre de formation continuelle à leur attention, de même que la création d’une plateforme d’échanges permanente.Lire ++


La CEDEAO et le HCDH forment les gestionnaires des centres d’accueil pour une meilleure prise en charge des enfants victimes de violation de leurs droits en Afrique de l’Ouest.

La Commission de la CEDEAO, par le biais de son Centre pour le Développement du Genre (CCDG), en partenariat avec le Bureau Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BRAO-HCDH), organise du 28 au 30 juin 2022 à Bissau en Guinée Bissau, un atelier régional de renforcement des capacités des personnels des centres d’accueils des pays bénéficiaires du projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de violation de leurs droits (PAPEV). L’objectif de cet atelier est de contribuer au renforcement de la qualité des services de protection dans les structures de prise en charge des enfants victimes d’abus et de violation de leurs droits à travers le renforcement de compétences des personnels et gestionnaires de centre d’accueil.Lire +


La CEDEAO et le PNUD organisent un atelier de formation régional de trois jours sur le déploiement et la mise en œuvre du Cadre Continental des Résultats de l’Union Africanie sur les Femmes, la paix et la sécurité dans l’espace CEDEAO.

Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), en collaboration avec le Centre de Service Régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD-RSCA) et le Bureau de l’Envoyée Spéciale de l’Union Africaine pour les Femmes, la Paix et la Sécurité, avec l’appui du gouvernement du Canada, a entamé avec succès le 13 juin 2022 à Accra, au Ghana, une formation régionale de trois jours sur les femmes, la paix et la sécurité. La formation régionale, qui a rassemblée plus de 40 délégués provenant des Institutions, des Directions et des Agences Spécialisée de nla CEDEAO ainsi que les États membres et des réseaux régionaux de la société civile, vise à renforcer les connaissances et la compréhension des participants sur le déploiement et la mise en œuvre du Cadre continental des résultats pour l’établissement des rapports et le suivi de la mise en oeuvre de l’Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité en Afrique et la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et connexes sur Femmes, Paix et sécurité. La formation vise également à renforcer les capacités des participants en matière du développement, de la mise en œuvre, du suivi et de l’établissement de rapports sur les plans d’action relatif à la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies sur femmes, paix et sécurité.

La formation régionale est organisée dans le cadre du projet régional de quatre ans sur la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en Afrique (2020-2024), financé par le gouvernement du Canada. Ce projet vise à renforcer les capacités des communautés économiques régionales (CER) et d’autres partenaires régionaux (OSC) et leur doté des connaissances et des compétences pour défendre et soutenir leurs États membres afin qu’ils puissent respecter leurs engagements en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes dans le cadre de la réalisation de l’Agenda 2063. Lire ++


Les Directeurs en charge de la Protection de l’Enfant et des Droits Humains plaident pour une meilleure coopération transnationale dans la lutte contre la traite des enfants dans l’espace CEDEAO.

Banjul, la capitale de la Gambie abrite depuis le 23 Mai 2022, une rencontre des directeurs en charge de la protection des enfants et des droits humains, regroupant les pays bénéficiaires du projet d’appui à la protection des enfants victimes de violation de leurs droits (PAPEV). Cette réunion initiée par la CEDEAO à travers son Centre pour le Développement du Genre et le Bureau régional du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) se tient en prélude à la Conférence de Haut niveau des ministres en charge du genre et de la protection des enfants des Etats membres de la CEDEAO et bénéficiaires du PAPEV, prévu pour le 26 Mai 2022 à Banjul.

Officiellement lancée par Mme Bintou H.K. FATTY, Directrice de l’Enfance du Ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Protection sociale de la Gambie, au nom de sa Ministre de tutelle, la cérémonie d’ouverture de cet atelier a été une opportunité pour elle de rappeler les attentes à l’entame des travaux : « Nous espérons que ce dialogue sera un tremplin vers la création d’un consensus plus large autour des approches émergentes réussies et d’une voie à suivre pour les décideurs politiques, les chercheurs afin de créer en tant qu’Africains, un monde où chaque enfant peut grandir et s’épanouir dans la dignité ; où la violence et les abus envers les enfants sont légalement interdits et socialement inacceptables ». En effet, cette rencontre technique a pour but de partager les expériences des pays et de leurs partenaires et de définir les actions prioritaires de plaidoyer dans la prise en charge de la problématique de la mobilité transnationale des enfants victimes de traite.Lire +

 


Mise en oeuvre du projet PAPEV : La CEDEAO et le HCDH organisent une Réunion de Haut Niveau des Ministres en charge de la protection des droits des enfants.

 Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de Violations de leurs droits (PAPEV), la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) par le biais de son Centre chargé du Développement du Genre (CCDG) et le Bureau Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) pour l’Afrique de l’Ouest organisent le 26 Mai 2022 à Banjul en Gambie, une Réunion de Haut niveau des Ministres en charge du Genre et de la Protection des Enfants et des Ministres en charge des droits humains des États membres de la CEDEAO, bénéficiaires de cette initiative.

Cette réunion ministérielle qui porte sur le thème « Évaluation des expériences de collaboration transnationale dans la lutte contre la traite des enfants, l’exemple du PAPEV et mise en place de stratégies pour appuyer les processus législatifs pour la protection des enfants victimes d’abus et de violations de leurs droits en Afrique de l’Ouest », sera précédée du 23 au 25 mai 2022 à Banjul en Gambie, d’une réunion des Directeurs/Experts en charge du Genre et de la Protection des Enfants et des directeurs et experts en charge des droits humains. Lire +++

 

Financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), le PAPEV est mis en œuvre par le HCDH et la CEDEAO à travers six pays que sont la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger et le Sénégal. Il vise à appuyer les Etats bénéficiaires à renforcer leurs cadres juridiques nationaux de promotion des droits de l’enfant, l’accès aux offres de services pour les enfants victimes de violences, abus, négligences et exploitations et renforcer la collaboration et la coopération au niveau régionale dans la protection des enfants.


La CEDEAO et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) célèbrent conjointement la Journée Internationale de la Femme 2022 à Dakar.

 « L’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable », c’est le thème retenu par les Nations Unies pour la célébration de la Journée Internationale de la Femme, JIF 2022. Ce thème vise à démontrer le potentiel et les réalisations des femmes dans l’action et la résilience au changement climatique. C’est aussi un appel à la réflexion sur la manière de faire progresser l’autonomisation des femmes et de promouvoir un développement social et économique durable et inclusif grâce à des approches transformatrices en matière de genre et à une participation accrue des femmes aux rôles de leadership. Lire+


Droits des femmes en Afrique de l’Ouest : les Ministres du genre et de la femme des Etats membres de la CEDEAO adoptent des stratégies de lutte contre la violence sexuelle et basée sur le genre et le harcèlement sexuel.

Réunis le vendredi 15 Octobre 202 à Dakar au Sénégal, les Ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la CEDEAO ont procédé à la validation des deux documents essentiels élaborés par la CEDEAO pour la protection des droits des femmes en Afrique de l’Ouest. Il s’agit notamment de la stratégie régionale de la CEDEAO pour la prévention et la réponse aux violences sexuelles et basées sur le genre et l’élimination de toutes les formes de violence contre les femmes et les filles ; et la politique de la CEDEAO sur la prévention et la réponse au harcèlement sexuel dans les lieux de travail et les établissements d’enseignement de la région. Lire +


Ouverture à Dakar de la Réunion des Experts en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la CEDEAO sur des projets de stratégies de lutte contre la violence sexuelle et basée sur le genre et le harcèlement sexuel.

Les Experts en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la CEDEAO sont en réunion du 11 au 13 Octobre 2021 à Dakar au Sénégal, pour examiner le projet de stratégie régionale de la CEDEAO pour prévenir et répondre à la violence sexuelle et basée sur le genre ; et le projet de la CEDEAO sur le harcèlement sexuel dans les lieux de travail et les institutions de formation. Cette réunion régionale initiée par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), sera suivie le 15 Octobre 2021, d’une réunion des Ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la CEDEAO. Lire ++

 


REUNION DES EXPERTS ET DES MINISTRES EN CHARGE DU GENRE ET DE LA FEMME DANS LES ETATS MEMBRES DE LA CEDEAO

Date : 11 au 15 octobre 2021

Lieu : Hôtel NOVOTEL DAKAR – République du Sénégal

Droits des femmes dans l’espace CEDEAO : les Experts et Ministres Genre se réunissent pour examiner des projets de stratégies de lutte contre la violence sexuelle et basée sur le genre et le harcèlement sexuel.

Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) organise du 11 au 13 Octobre 2021 à Dakar au Sénégal, une réunion des Experts, suivie d’une réunion des Ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats membres de la CEDEAO, le 15 Octobre 2021, sur le projet de stratégie régionale de la CEDEAO pour prévenir et répondre à la violence sexuelle et basée sur le genre ; et sur le projet de la CEDEAO sur le harcèlement sexuel dans les lieux de travail et les institutions de formation.Lire +


ÉGALITÉ DES SEXES ET FORESTERIE EN AFRIQUE DE L’OUEST:
CONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES ET RECOMMANDATIONS POUR LES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST

L’égalité entre les sexes est l’égalité des droits, des chances et des prestations des femmes et des hommes dans la vie civile et politique. Elle vise à répondre aux besoins et aux priorités spécifiques des femmes et à garantir l’égalité des chances en termes d’accès, de contrôle, de participation et de traitement, avec les changements positifs qui en découlent pour transformer les rôles de genre et promouvoir des relations équitables entre hommes et femmes (FAO, 2009).
Qu’est-ce que l’égalité des sexes?
La région de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ses quinze pays membres représentent une riche diversité de cultures, de groupes ethniques et d’écosystèmes. Les biomes de la région comprennent la forêt pluviale de Haute Guinée le long de la côte sud, les zones intérieures plus sèches des forêts de savane ainsi que les forêts sèches plus clairsemées du Sahel. Il peut être difficile de faire des généralisations dans une région aussi diversifiée, mais il existe des normes communes en matière de genre ainsi que des défis communs liés au genre en Afrique de l’Ouest. Ce dossier se concentre sur les disparités entre les femmes et les hommes, ainsi qu’entre les filles et les garçons, en particulier dans le secteur forestier.
Ce dossier a été réalisé dans le cadre du projet «Transformation globale des forêts pour les peuples et le climat: Un focus sur l’Afrique de l’Ouest», et s’appuie sur une analyse de genre menée pour informer et guider la mise en oeuvre du projet. Sur la base d’une analyse documentaire et de plusieurs entretiens avec des informateurs clés, ce dossier présente quelques-unes des principales conclusions liées au genre et à la foresterie qui sont communes à la région. Il propose également des recommandations pour remédier aux inégalités entre les sexes dans le secteur forestier.  Lire +


LA COMMISSION DE LA CEDEAO ET LE PNUD ORGANISENT UN ATELIER DE SENSIBILISATION SUR LA PROMOTION DE LA RESPONSABILISATION EN MATIÈRE D’ÉGALITÉ DES SEXES ET D’AUTONOMISATION DES FEMMES AU SEIN DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO À TRAVERS LE SCEAU DE L’ÉGALITÉ DES SEXES POUR LES INSTITUTIONS PUBLIQUES

 La Commission de la CEDEAO et le Centre régional de services pour l’Afrique du PNUD, basé à Addis-Abeba, organisent un atelier conjoint de sensibilisation à l’intention du personnel de la Commission de la CEDEAO sur la promotion de la responsabilisation en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes au sein de la Commission de la CEDEAO à travers le Sceau de l’égalité des sexes pour les institutions publiques (GES-PI). L’atelier se tiendra virtuellement les 27 et 28 juillet 2021.

L’atelier est organisé dans le cadre du Projet régional sur la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en Afrique, un projet de quatre ans piloté par le Centre régional de services du PNUD pour l’Afrique, en collaboration avec les communautés économiques régionales (CER), y compris la CEDEAO, et les organisations régionales de la société civile. Le but du projet est de promouvoir le leadership, la représentation et la participation des femmes à la prise de décisions et l’autonomisation économique des femmes, ainsi que d’améliorer la capacité des CER et des OSC à assurer le suivi de la ratification, l’intégration et la mise en œuvre des instruments juridiques sur l’égalité des sexes. Il vise également à renforcer les capacités des CER à utiliser une approche fondée sur des données probantes en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes. Lire +


La FAO, le CCDG et l’ASDI analysent la prise en compte du genre dans le secteur forestier d’Afrique de l’Ouest


ÉGALITÉ DES SEXES ET FORESTERIE EN AFRIQUE DE L’OUEST:
CONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES ET RECOMMANDATIONS POUR LES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST.

L’égalité entre les sexes est l’égalité des droits, des chances et des prestations des femmes et des hommes dans la vie civile et politique. Elle vise à répondre aux besoins et aux priorités spécifiques des femmes et à garantir l’égalité des chances en termes d’accès, de contrôle, de participation et de traitement, avec les changements positifs qui en découlent pour transformer les rôles de genre et
promouvoir des relations équitables entre hommes et femmes (FAO, 2009).

Qu’est-ce que l’égalité des sexes?

La région de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ses quinze pays membres représentent une riche diversité de cultures, de groupes ethniques et d’écosystèmes. Les biomes de la région comprennent la forêt pluviale de Haute Guinée le long de la côte sud, les zones intérieures plus sèches des forêts de savane ainsi que les forêts sèches plus clairsemées du Sahel. Il peut être difficile de faire des généralisations dans une région aussi diversifiée, mais il existe des normes communes en matière
de genre ainsi que des défis communs liés au genre en Afrique de l’Ouest. Ce dossier se concentre sur les disparités entre les femmes et les hommes, ainsi qu’entre les filles et les garçons, en particulier dans le secteur forestier.

Ce dossier a été réalisé dans le cadre du projet «Transformation globale des forêts pour les peuples et le climat: Un focus sur l’Afrique de l’Ouest», et s’appuie sur une analyse de genre menée pour informer et guider la mise en œuvre du projet. Sur la base d’une analyse documentaire et de plusieurs entretiens avec des informateurs clés, ce dossier présente quelques-unes des principales conclusions liées au genre et à la foresterie qui sont communes à la région. Il propose également des recommandations pour remédier aux inégalités entre les sexes dans le secteur forestier. Lire+++



 

COVID-19: La CEDEAO et ses partenaires organisent des réunions ministérielles et des experts sur les violences sexuelles basées sur le genre et la situation des droits des filles et femmes.

Le Centre de la CEDEOA pour le Développement du Genre (CCDG), organise du 05 au 09 octobre 2020, une réunion régionale par visioconférence des experts, suivie d’une réunion ministérielle sur le thème : « les violences sexuelles basées sur le genre, et la situation des droits des filles et femmes en période de pandémie COVID19 et au-delà. ». Cette importante rencontre organisée en partenariat avec les ONG Plan International, UNICEF, World Vision et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), regroupe les acteurs clés du secteur du genre et de la protection des femmes et des filles des 15 Etats membres de la CEDEAO. Lire +


Mise en œuvre du Projet PAPEV : la CEDEAO et ses partenaires appuient le Sénégal pour le rapatriement de plus de 150 enfants de rue vers leurs pays d’origine.

Dakar, le 29 septembre 2020 : Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de la Violation de leurs droits en Afrique de l’Ouest financé par l’Agence pour la Coopération Italienne, la CEDEAO et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH) ont accompagné le Gouvernement du Sénégal dans une opération de rapatriement des enfants de rue. L’opération qui a démarré ce mardi 29 septembre 2020 à Dakar, a vu le départ d’une trentaine d’enfants d’origine gambienne vers leur pays d’origine.  Lire+


MISE EN ŒUVRE DU PROJET PAPEV EN AFRIQUE DE L’OUEST

 

 

 

 


MESSAGE DE S.E JEAN-CLAUDE KASSI BROU, PRÉSIDENT DE LA COMMISION DE LA CEDEAO, AU PERSONNEL DES INSTITUTIONS DE LA COMMUNAUTÉ À L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DU 45E ANNIVERSAIRE DE LA CEDEAO

CHERS MEMBRES DU PERSONNEL,
  1. A l’occasion du 45ème anniversaire de la fondation de la CEDEAO, qui tombe en ce jour du 28 mai 2020, c’est un plaisir pour moi d’adresser mes sincères salutations aux bâtisseurs de notre Communauté. Grâce à leur vision et à leurs efforts dévoués, notre région peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir réalisé un espace de libre circulation qui s’étend à plus de 15 pays, un marché économique intégré et des mécanismes de formulation de politiques harmonisées dans tous les domaines.

  1. Le thème retenu pour ce 45ème anniversaire est : « 45 ans de solidarité au service des peuples d’Afrique de l’Ouest », complété par un premier sous-thème qui appelle à « Promouvoir ensemble le développement socioéconomique et humain, par l’intégration régionale », et un second sous-thème appelant à « Lutter ensemble contre la Covid-19 en Afrique de l’Ouest ». Il va sans dire que ces thème et sous-thèmes trouvent un écho dans cette vision multidimensionnelle de nos Pères fondateurs. Lire+

MISE EN ŒUVRE DU PROJET PAPEV EN AFRIQUE DE L’OUEST : LA CEDEAO ET SES PARTENAIRES SOUTIENNENT LE SENEGAL POUR LA PROTECTION DES ENFANTS CONTRE LA COVID-19

 

Dakar, Jeudi 14 Mai 2020 : Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de la Violation de leurs droits (PAPEV), la CEDEAO, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH) et l’Agence Italienne pour la Coopération et le Développement ont procédé ce jeudi 14 mai 2020 dans les locaux du HCDH à Dakar, à la remise d’un important lot de matériel au gouvernement du Sénégal pour protéger les enfants contre la menace de la COVID 19.

Cette opération est un appui des partenaires aux efforts du gouvernement sénégalais représenté par les Ministères de la Justice et des Femmes, et des acteurs sociaux du Sénégal pour retirer et réintégrer les enfants talibés en situation de rues dans leurs familles à l’échelle nationale mais en particulier au niveau des comités départementaux de protection de l’enfant de Ziguinchor, Fatick, Rufisque, Tivaouane, Dagana et Rufisque.

Cette contribution du PAPEV a pris en compte 2 dimensions : le soutien à la prise en charge des enfants accueillis dans les structures d’accueils (centres et daaras) dans le but de préparer leur retour en famille ; et la mise à disposition de kits de réintégration familiale pour les enfants.

En ce qui concerne, la prise en charge d’urgence des enfants accueillis dans les structures, cet appui est composé de matériel de couchages (matelas, draps, moustiquaires, nattes), de produits d’hygiène (eau de javel, gel antiseptique) et de vêtements.

Quant au second volet de cet appui, 1200 kits de réintégration composés de sacs de voyage, chaussures, savon, brosse à dent, vêtements, laits de toilettes etc., ont été mis à la disposition de la Direction de l’Education Surveillée et de la Protection Sociale du Ministère de la Femme (500 kits) et des comités départementaux de protection des enfants de Fatick, Dagana et Rufisque (700 Kits).

Ce don a été réalisé grâce à la mobilisation d’un budget de 70 mille dollars US sur les fonds du PAPEV. Rappelons que le PAPEV est le Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de leur droit. Il est financé par l’Agence Italienne pour la Coopération et le Développement et l’appui technique du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH). Il est mis en œuvre par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) dans 6 pays que sont la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Sénégal, le Mali et le Niger.


LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME TECHNOLOGIQUE DE RESEAUTAGE « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK » AU NIGERIA

Environ 300 Femmes Entrepreneures provenant des 36 Etats de la République Fédérale du Nigéria ont participé au lancement média officiel de la plateforme technologique « 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole (50MAWSP) ». Cette cérémonie de lancement a eu lieu dans la matinée du jeudi 20 février au Pavillon d’exhibition du Centre Internationale des Conférences d’Abuja.

Cet outil technologique de réseautage des femmes entrepreneures qui fonctionne simultanément comme un site internet et comme une application sur les téléphones portables, se veut être la plateforme continentale idéale pouvant centraliser toutes les informations financières et non financières de plusieurs Etats africains en vue de faciliter l’autonomisation et l’entreprenariat des femmes en Afrique. Il est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD), et mis en œuvre en Afrique de l’Ouest par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avec d’autres régions notamment le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) et la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (EAC). Lire ++


LA CEDEAO ET SES PARTENAIRES PLANIFIENT LES ACTIVITES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DIMENSION REGIONALE DU PROJET D’APPUI A LA PROTECTION DES ENFANTS VICTIMES DE VIOLATIONS DE LEURS DROITS (PAPEV) EN AFRIQUE DE LOUEST.

Dakar, le 30 janvier 2020. La mise en œuvre de la dimension régionale du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de Violations de leurs droits (PAPEV) a officiellement démarré ce jeudi 30 janvier 2020 par la réunion de planification stratégique à la salle de conférence du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) à Dakar au Sénégal. La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée par le Docteur Bolanlé ADETOUN, Directrice du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), représentant le Docteur Siga Fatima JAGNE, la Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO. Read more


LA CEDEAO ET SES PARTENAIRES PLANIFIENT LES ACTIVITES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DIMENSION REGIONALE DU PROJET D’APPUI A LA PROTECTION DES ENFANTS VICTIMES DE VIOLATIONS DE LEURS DROITS (PAPEV) EN AFRIQUE DE LOUEST.

Dakar, le 30 janvier 2020. La mise en œuvre de la dimension régionale du Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de Violations de leurs droits (PAPEV) a officiellement démarré ce jeudi 30 janvier 2020 par la réunion de planification stratégique à la salle de conférence du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) à Dakar au Sénégal. La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée par le Docteur Bolanlé ADETOUN, Directrice du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), représentant le Docteur Siga Fatima JAGNE, la Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO. Lire +


Le COMESA, la CEA et la CEDEAO lancent une plateforme de réseautage pour mettre en relation 50 millions de femmes entrepreneures en Afrique

La plateforme « 50 Millions de Femmes ont la parole » met à disposition des entrepreneures africaines de l’information sur la création et le développement d’entreprise ; sa fonctionnalité réseau social leur permet d’échanger sur leurs expériences ou de devenir partenaires

  

 Kigali, le 25 Novembre 2019 – Une plateforme numérique, spécialement conçue pour répondre aux besoins d’information des femmes chefs d’entreprise a été lancée aujourd’hui à Kigali, au Rwanda. Elle intègre également un réseau social personnalisé pour les connecter les unes aux autres.

La plateforme, dénommée « 50 Millions de Femmes ont la parole » (50MAWS) a été dévoilée lors du Sommet mondial sur le genre qui se tient dans la capitale rwandaise. Elle vise principalement à aider les femmes à se prendre en charge sur le plan économique, en leur offrant un guichet unique pour un large éventail de services financiers et non financiers dont elles ont besoin pour lancer et développer des entreprises performantes.

L’initiative 50MAWS, accessible à l’adresse www.womenconnect.org, est mise en œuvre par le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Elle permettra aux femmes de 38 pays africains de trouver des informations sur la gestion d’entreprises, l’accès aux services financiers, la création d’opportunités commerciales en ligne et l’accès aux ressources de formation, contribuant ainsi à leur autonomisation financière.  Lire ++


Décès de Mme Aby Ndoye Bèye,

Le CCDG rend hommage à une militante des droits des femmes,  partie sur la pointe des pieds

C’est avec une profonde douleur et une très grande tristesse que nous avons appris ce 28 septembre 2019 le décès brutal de Mme Aby Ndoye Bèye, ancienne fonctionnaire du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG)

Membre de l’équipe pionnière chargée de la mise en place du CCDG,  Agence spécialisée de la CEDEAO  en matière d’égalité de Genre, Mme Bèye  a été de ceux qui ont marqué de façon indélébile l’histoire de cette jeune Institution née seulement en 2003.  Elle a non seulement contribué à sa naissance mais aussi accompagné ses premiers pas surtout dans un contexte où tout était à créer.

Mme Bèye, ouvrière de la première heure de l’édifice de la promotion de l’égalité de genre au Sénégal et infatigable  défenseure de la justice sociale et de l’intégration régionale, a su inscrire en lettres d’or son nom dans les annales du CCDG.

Nous gardons d’elle l’image de la femme  battante toujours prête à aller au front pour relever les défis et celle de  la femme infatigable portant en bandoulière  son triple rôle de professionnelle achevée, de mère attentionnée et d’activiste éclairée de la cause des femmes ; rôles qu’elle maniait avec harmonie et intelligence.

Un personnage multidimensionnel vient de s’éteindre hélas. Cependant elle laisse derrière elle un héritage qui est une véritable source d’inspiration pour la jeune génération en quête de repère.

Le CCDG présente ses plus sincères condoléances à la famille de Mme. Bèye.

Qu’Allah  le Tout Puissant  l’accueille dans son Paradis et lui accorde le repos éternel  –      AMEN


ECOWAS First Ladies Affirm Commitment to End Child Marriage and Promote Girl-Child Education in the Region.

The First Ladies of the Economic Community of West African States (ECOWAS) met today, 7th July 2019 on the margins of the African Union (AU) Heads of State and Government Summit. The meeting is aimed at reinforcing the commitment of the First Ladies to end child marriage and promote the education of the girl-child in West Africa.

They made this commitment by signing “The Niamey Declaration of ECOWAS First Ladies: Call to End Child Marriage and to promote the Education and empowerment of Girls”.

Speaking at the opening ceremony, H.E. Jean-Claude Kassi Brou, the President of the ECOWAS Commission, who chaired the panel discussion, highlighted that 40% of girls in the ECOWAS Region marry before the age of 18 and among the 40%, about 18% are out of school. Read more…..


LA CEDEAO FORME SES ETATS MEMBRES A L’UTILISATION ET A L’INTEGRATION DES DONNEES SUR LA PLATEFORME                    « 50 MILLIONS DE FEMMES AFRICAINES ONT LA PAROLE »

Saly, 26 Juin 2019 : Après plusieurs mois de travaux techniques, les équipes de projet des 3 régions économiques notamment le COMESA, l’EAC et la CEDEAO ont finalisé la mise en place technique de la plateforme « 50 Millions de Femmes Africaines ont la Parole ».  Elle sera ouverte sous peu aux bénéficiaires qui sont les femmes entrepreneures de nos Etats Membres. Lire +


APRÈS AVOIR FAIT RAYONNER LE CCDG PENDANT 2 ANS ET DEMI, SANDRA OULATE PASSE LA MAIN A BOLANLE ADETOUN ET RETOURNE À LA TÊTE DE LA DIRECTION DE LA COMMUNICATION DE LA CEDEAO À ABUJA.

Dakar, 21 Juin 2019 : Madame Sandra OULATE FATTOH E. a officiellement passé service ce vendredi 21 juin 2019 à Madame Bolanlé ADETOUN, à la tête du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre. La cérémonie de passation entre la Directrice sortante et la nouvelle Directrice par intérim du CCDG, a eu lieu à Dakar en présence du Staff du CCDG, des Représentants du Directeur Général et du Directeur Administratif et Financier du GIABA, et du Contrôleur Financier des 2 agences de la CEDEAO basées à Dakar. Lire+


LA CEDEAO CELEBRE SON 44EME ANNIVERSAIRE PAR UNE REMISE DE BOURSES D’EXCELLENCE   A  45 JEUNES FILLES MERITANTES AU SENEGAL.

 Dakar, 28 Mai 2019 : Le 44ème anniversaire de la création de la CEDEAO a été marqué ce 28 mai 2019 à Dakar au Sénégal, par la remise officielle de chèques à 45 jeunes filles bénéficiaires de la Bourse d’Excellence de la CEDEAO.

Cette cérémonie de remise s’est déroulée à la maison de la presse de Dakar. Elle a été conduite par M. Sidy GUEYE, Secrétaire Général, représentant la Ministre Salimata DIOP DIENG en charge de la Femme et du Genre au Sénégal en présence de Madame Sandra OULATE, Directrice du Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), de M. Jean Antoine DIOUF, Directeur de l’Union Africaine et Responsable du Bureau National de la CEDEAO et du Professeur Penda Mbow, Représentante Personnelle du Président Macky SALL, auprès de la Francophonie au Sénégal. Cette remise de Bourses d’Excellence de la CEDEAO qui est à sa 6ème édition au Sénégal cette année, entre dans le cadre d’un programme global initié par le CCDG pour encourager les jeunes filles des familles démunies des 15 États membres de la CEDEAO, à poursuivre leurs études dans les filières techniques et scientifiques telles que la biochimie, la mécanique, le génie civil ou encore les recherches en agriculture, etc..Lire ++


MESSAGE DE SEM. JEAN-CLAUDE KASSI BROU
PRESIDENT DE LA COMMISSION A L’ENDROIT DU PERSONNEL DES
INSTITUTIONS DE LA CEDEAO
à l’occasion de la commémoration du 44ème anniversaire de la CEDEAO

En célébrant, ce 28 mai 2019, le 44ième anniversaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le devoir de mémoire et de reconnaissance nous invite à saluer le rôle de toutes celles et de tous ceux qui ont oeuvré à faire de notre Communauté économique, plus qu’une réalité, un bel exemple de solidarité. C’est aussi une occasion, pour nous, de jeter un regard sur le chemin parcouru et de réaffirmer notre détermination à relever les défis présents et à exploiter les perspectives d’avenir.

Le 28 mai 1975 à Lagos, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest voyait le jour avec la signature de son Traité constitutif par les Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Ce résultat était l’aboutissement de plusieurs années de concertations menées par les pionniers qui ont porté sur les fonts baptismaux notre communauté régionale.

Si les objectifs initiaux étaient essentiellement économiques, la révision du Traité, intervenue le 24 juillet 1993, s’est traduite par le renforcement du rôle de la CEDEAO, notamment en matière de coopération dans les domaines politique, de paix et de sécurité dans notre région.

En effet, les Chefs d’État et de Gouvernement ont reconnu la nécessité de relever, ensemble, tous les défis et de mettre en commun les ressources de leurs pays dans le respect de leurs diversités, de manière à pouvoir assurer la stabilité dans la région, l’expansion rapide et optimale de la production ainsi que l’amélioration du bien-être des populations.  Lire ++


MESSAGE DE SOUTIEN DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ELIMINATION DE LA FISTULE OBSTETRICALE

 Abuja, le 23 Mai 2019

 Mesdames et Messieurs,

Chers Partenaires de la CEDEAO

A l’instar de l’ensemble de la Communauté internationale, la CEDEAO célèbre ce 23 Mai 2019, la Journée Internationale pour l’Elimination de la Fistule Obstétricale. Cela m’offre l’opportunité de faire le bilan des efforts que nous déployons en vue d’éliminer, au sein de notre région, cette maladie qui touche aujourd’hui plus de deux millions de femmes et de jeunes filles dans le monde, dont une forte proportion en Afrique Subsaharienne !

Au niveau de l’Afrique de l’Ouest, la Commission de la CEDEAO met en œuvre, depuis 2010, à travers le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), un programme de soutien médical et financier aux femmes et aux filles souffrant de fistule obstétricale dans les Etats membres. Ce programme lui a permis d’apporter son appui à l’opération et à la réinsertion socio-économique d’environ mille cinq cents (1 500) femmes et filles victimes de cette maladie. Nous avons ainsi contribué à redonner aux femmes guéries une vie digne, marquée par une vie reproductive normale et la possibilité de mener des activités génératrices de revenus.

Pour marquer la célébration, cette année, de cette journée internationale qui en est à sa 7ème édition, la CEDEAO a choisi d’appuyer, plus particulièrement, les Centres spécialisés d’Accueil et d’Appui à la Réinsertion des Femmes pour la prise en charge de la Fistule Obstétricale (MARFO) dans les Etats membres. A cet égard, son appui s’est matérialisé au Sénégal, pays hôte du CCDG, par la construction d’un nouvel espace de vie et par la remise d’un lot de kits de dignité aux  victimes de la fistule obstétricale, prises en charge par le centre spécialisé MARFO.

Le nouvel espace de vie du centre spécialisé MARFO, qui accueille de nombreuses victimes venant des Etats membres de la CEDEAO, sera officiellement inauguré ce jeudi 23 Mai 2019 en présence des Autorités sénégalaises les plus concernées, en l’occurrence celles du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants,  du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ainsi que du Ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur ;  les partenaires de la CEDEAO seront également représentés à la cérémonie.

Pour réaliser la CEDEAO des Peuples, nous devons, impérativement, éliminer les multiples freins à la participation pleine et entière des femmes et des filles au développement de notre région, en nous attaquant en priorité aux problèmes qui affectent directement leur santé reproductive et leur dignité.

Voilà pourquoi je voudrais, en cette journée commémorative, exhorter tous les Etats membres de la CEDEAO à redoubler d’efforts pour que nous puissions, définitivement, éliminer de notre région  la fistule obstétricale. Bouter cette maladie hors de la CEDEAO doit désormais être pour nous plus qu’un slogan !

En tant qu’espace régional, la CEDEAO doit tenir ses promesses à l’égard des femmes et des jeunes filles qui y vivent, afin de leur permettre de contribuer pleinement à la concrétisation de notre ambition de faire advenir la CEDEAO des Peuples. Dans le cadre de la mission qui m’est confiée, je ne ménagerai aucun effort dans ce sens.

Je vous remercie.

COMMUNIQUE DE PRESSE JOURNEE INTERNATIONALE ELIMINATION DE LA FISTULE OBSTETRICALE 2019


PROGRAMME DE COOPERATION  TECHNIQUE & ECONOMIQUE DE L’INDE  (ITEC) A l’INTENTION DU PERSONNEL DE LA CEDEAO


ATELIER CONJOINT CEDEAO – CEEAC – REPSFECO SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DIMENSION GENRE DE LA DECLARATION DE LOME SUR LA PAIX, LA SECURITE, LA STABILITE ET LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME ET L’EXTREMISME VIOLENT.

 

Dakar, 11 Avril 2019 : La ville de Saly Mbour au Sénégal accueille du 11 au 13 avril, un atelier régional sur la mise en œuvre de la dimension genre de la déclaration de Lomé sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest, du Centre et au Sahel.

Initié par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) et son Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Afrique de l’Ouest (RESPFECO), cet atelier a pour objectif d’encourager la synergie entre la CEDEAO, la CEEAC, le REPSFECO afin de mettre en œuvre la dimension genre de la Déclaration de Lomé; et mettre en place un Comité interrégional de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la prise en compte de la dimension Genre de la Déclaration de Lomé.  Lire +


EN MARGE DE LA 63èmeCSW,

LES MINISTRES DE LA FEMME DE L’AFRIQUE DE L’OUEST INVITENT LES ETATS MEMBRES DE LA CEDEAO A METTRE EN PLACE DES SYSTEMES DE PROTECTION SOCIALE ET DES SERVICES PUBLICS POUR METTRE FIN AU MARIAGE DES ENFANTS ET PROMOUVOIR LEURS DROITS  CONTRE LES VIOLENCES ET LES ABUS.

New York, 19 Mars 2019 : En marge de la 63ème session de la Commission des Nations Unies sur la Condition de la Femme, le Département Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO, a organisé le jeudi 14 mars 2019 au siège des Nations Unies à New York, une réunion de haut niveau des Ministres en charge du Genre et de la Femme des Etats Membres de la CEDEAO sur le mariage des enfants en Afrique de l’Ouest. Lire +

 


EN MARGE DE LA 63EME SESSION DE LA COMMISSION DES NATIONS UNIES SUR LA CONDITION DE LA FEMME,

LA CEDEAO ORGANISE UNE REUNION DE HAUT NIVEAU DES MINISTRES DU GENRE ET DE LA FEMME SUR LE MARIAGE DES ENFANTS EN AFRIQUE DE L’OUEST.

New York, 13 Mars 2019 : En marge des activités officielles de la 63ème session de la Commission des Nations Unies sur la Condition de la Femme, le Département Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, organise une réunion de haut niveau des Ministres du Genre et de la Femme des Etats Membres de la CEDEAO sur le mariage des enfants en Afrique de l’Ouest. Cet important événement qui porte sur le thème : «Accès des filles à la protection sociale et aux services publics comme moyen de lutte contre le mariage des enfants en Afrique de l’Ouest » se tiendra ce jeudi 14 mars 2019 à 11H30 à la Salle de Conférence N12, au siège des Nations Unies à New York aux Etats Unis. Lire +


DÉCLARATION PRÉLIMINAIRE DE LA MISSION D’OBSERVATION ÉLECTORALE DE LA CEDEAO EN GUINÉE BISSAU AU SUJET DES LÉGISLATIVES DU 10 MARS DERNIER EN GUINÉE BISSAU. Lire+


DECLARATION DU PRESIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2019

« Pensez égal, construisez intelligemment, innovez pour le changement »

La célébration de la Journée internationale de la Femme, le 8 mars de chaque année, nous offre l’occasion de souligner l’importance de la place et du rôle de la femme dans le développement économique et social partout dans le monde et singulièrement dans notre
sous-région.
Le thème choisi pour l’édition 2019, à savoir « Pensez égal, construisez intelligemment, innovez pour le changement », s’inscrit dans cette tradition. Il vient également conforter la Commission de la CEDEAO dans sa détermination à poursuivre ses efforts de tous les jours visant à changer positivement la vie des femmes ouest-africaines, sur le double plan économique et social.

A ce propos, je voudrais rappeler que nos interventions sur le genre s’inscrivent en droite ligne dans notre conviction que les jeunes et les femmes, en raison de leur nombre et de leurs belles qualités, constituent un levier essentiel de notre intégration régionale.

En effet, pour la CEDEAO, les réformes en cours dans les Etats membres ont pour but, notamment, de renforcer les fondements de l’égalité du genre à travers un cadre juridique sensible à la dimension du genre et fortement imprégné des valeurs de progrès, de liberté,
de solidarité, de paix et de bien-être de nos communautés. Ce sera également le cas des réformes à venir.  Lire +


LA MONNAIE UNIQUE REGIONALE AU CŒUR D’UNE CONFERENCE DU PARLEMENT DE LA CEDEAO A DAKAR.

 

 

Dakar, 05 Mars 2019 : Le Parlement de la CEDEAO organise du 05 au 07 mars 2019 à Dakar au Sénégal, une Conférence régionale sur le thème « Les défis et Perspectives liés à la création de la monnaie unique de la CEDEAO – Mobilisation des Parlementaires dans la réalisation du projet ». Cette réunion vise l’implication effective des parlementaires dans le projet de création de la monnaie commune et l’appropriation par les parlementaires des dernières décisions issues de la réunion du Comité ministériel de la Task Force Présidentielle tenue le 17 Décembre 2018 à Niamey et la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement tenue le 22 Décembre 2018 à Abuja. Lire +


JEAN-CLAUDE KASSI BROU ECHANGE AVEC DE JEUNES BURKINABE SUR LES DOMAINES D’INTERVENTION DE LA CEDEAO

Le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Jean-Claude Kassi Brou, s’est entretenu avec de jeunes burkinabè sur les actions que mène l’organisation régionale en faveur de la jeunesse ouest-africaine, ainsi que du développement économique de l’espace communautaire.

La rencontre s’est déroulée dans le stand érigé par la Cedeao, le samedi 2 mars 2019, en marge de la 26ème édition et de la célébration du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui a pris fin le même jour dans la capitale burkinabè. Lire +


AUTONOMISATION DES FEMMES ET JEUNES FILLES EN AFRIQUE DE L’OUEST :

LE GAMBIE SE LANCE OFFICIELLEMENT DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM ».

Banjul, 28 février 2019 – La Gambie est le 14ème pays de la CEDEAO à s’engager officiellement pour la mise en œuvre du projet « 50 Million African Women Speak Platform ». Le top officiel des activités opérationnelles du projet 50MAWSP a été donné ce jeudi 28 février 2019 à Banjul par l’Honorable Dr Isatou TOURAY, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, représentant le Vice-Président de la Gambie, Son Excellence Monsieur Ousainou DARBOE. Lire++


LA CEDEAO SERA PRESENTE A LA 26EME EDITION DU FESPACO A OUAGADOUGOU

 

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Jean-Claude Kassi Brou, assistera à la 26ème édition et à la célébration du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui se tiendront du 23 février au 2 mars 2019, à Ouagadougou, au Burkina Faso.

L’organisation ouest-africaine, connue comme l’un des principaux partenaires du Fespaco depuis 1993, insistera, une fois encore, sur l’importance de cette manifestation culturelle biennale, la plus importante de l’Afrique subsaharienne consacrée aux films réalisés par des cinéastes du continent.

Pour le Fespaco 2019, la Cedeao apporte un soutien à son organisation.

Par ailleurs, elle décernera deux récompenses à des cinéastes méritants. La première récompense, dénommée « prix spécial du meilleur film pour l’intégration ouest-africaine », est dotée d’un montant de 30 000 dollars américains. Elle sera attribuée à un film réalisé par un cinéaste de l’espace communautaire, et tourné en Afrique de l’Ouest. Ce film devra traiter du thème de l’intégration régionale, et mettre en évidence la créativité des citoyens de la Communauté.

Le « prix spécial de la meilleure femme cinéaste », constitue la deuxième récompense de la Cedeao. D’un montant de 20 000 dollars américains, ce prix se propose de reconnaître et de promouvoir la contribution des femmes ouest-africaines au développement de la région.

Ces deux prix seront accompagnés de deux trophées et de deux plaques.

En vue de la sélection des meilleures œuvres pour l’octroi de ses prix, la Cedeao mettra en place un jury de cinq membres, provenant de cinq de ses Etats membres, et prenant en compte la dimension genre. Lire ++


LA CEDEAO FAIT DON DE 5.000 TONNES DE VIVRES AU NIGERIA DANS LE CADRE DE LA ROTATION DES STOCKS DE SA RÉSERVE RÉGIONALE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

 

La Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a procédé à un exercice de rotation des stocks de 5.000 tonnes de céréales de sa Réserve régionale de sécurité alimentaire en la mettant à la disposition de la République fédérale du Nigeria le 31 janvier 2019 à Kano au Nigeria.

La rotation des stocks fait partie d’un cycle normal de gestion des stocks de la réserve régionale de sécurité alimentaire qui permet à la Commission de remplacer régulièrement les anciens stocks par de nouveaux, afin de veiller à ce qu’ils soient en permanence de bonne qualité et propres à la consommation. La Commission a procédé à un exercice de rotation similaire avec 2.750 tonnes de produits vivriers de la Réserve régionale de sécurité alimentaire au Ghana en décembre dernier. Lire +


LA CEDEAO SE JOINT AUX NATIONS UNIES POUR UNE TOLERANCE ZERO A L’EXCISION.

 

Dakar, 06 Février 2019 – Le monde entier a célébré le 06 février, la Journée Internationale de tolérance zéro à l’excision.

Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 125 millions de jeunes filles et de femmes dans le monde sont victimes d’excision et, chaque année, 3 millions de filles sont exposées à des mutilations génitales.

Un véritable fléau très répandu dans notre région bien qu’interdites par la loi dans de nombreux pays et en dépit du travail de sensibilisation effectué par les autorités, les ONG et organisations de la société civile. 

A l’occasion de cette Journée mondiale, le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) se joint au Système des Nations Unies, pour dire halte aux mutilations génitales féminines, qui causent de graves complications pour la santé de la mère et de l’enfant.

Le CCDG s’appuie sur une bonne stratégie de sensibilisation  à l’endroit des communautés pour un changement de comportement, à l’endroit des décideurs et des gouvernants  en termes de communication et de plaidoyer pour répondre au besoin urgent de  baisser les chiffres et de renforcer la lutte contre l’impunité. Lire +

«Ensemble, luttons contre les MGF, une entrave à l’autonomisation de la Femme Ouest Africaine »


AUTONOMISATION DES FEMMES ET JEUNES FILLES EN AFRIQUE DE L’OUEST :

LE GHANA SE LANCE OFFICIELLEMENT DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM ».

Accra, 31 Janvier 2019 – Le Ghana est le 13ème pays de la CEDEAO à s’engager officiellement pour la mise en œuvre du projet « 50 Million African Women Speak Platform ». Le top officiel des activités opérationnelles du projet 50MAWSP a été donné ce mercredi 30 janvier 2019 à Accra par Son Excellence Madame Cynthia MAMLEY MORRISON, Ministre du Genre, de l’Enfance et de la Protection Sociale.Lire +


MISSION OFFICIELLE DE LA VICE-PRESIDENTE FINDA KOROMA AU NIGER :

 LE NIGER SOUHAITE ORGANISER UNE RENCONTRE DES PREMIERES DAMES DE LA CEDEAO, EN MARGE DU SOMMET DE L’UNION AFRICAINE EN JUIN 2019.

Niamey, 25 Janvier 2019 – La Commission de la CEDEAO a été officiellement saisie par la Première Dame de la République du Niger, Son Excellence Dr. Lalla Malika ISSOUFOU pour  porter techniquement et financièrement, l’organisation d’une rencontre des Premières Dames de la CEDEAO, en marge du Sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine, prévu à Niamey du 30 juin au 1er juillet 2019. La Commission de la CEDEAO, à travers son Département Affaires Sociales et Genre et sur validation des Ministres en charge du genre des Etats membres, aura à proposer la «Déclaration Solennelle des Premières Dames de la CEDEAO pour mettre fin au mariage d’enfants dans l’espace CEDEAO et pour la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l’école».  Cette déclaration sera présentée lors de la rencontre de Niamey et au prochain Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. Lire +


ECOWAS MOVES TO PROTECT CHILD RIGHTS AND PREVENT CHILD MARRIAGE IN THE REGION

Ministers responsible for children affairs from Member States of the Economic Community of West African States (ECOWAS) made a political declaration and took a common position against child marriage during a meeting which witnessed them adopt the ECOWAS Child Policy and its Strategic Action Plan (2019-2023). Read ++


LE LIBERIA SE LANCE OFFICIELLEMENT DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM ».

Monrovia, 23 Janvier 2019 – Le Liberia est le 12ème pays de la CEDEAO à s’engager officiellement pour la mise en œuvre du projet « 50 Million African Women Speak Platform ». Le top officiel des activités opérationnelles du projet 50MAWSP a été donné ce mercredi 23 janvier 2019 à Monrovia par Son Excellence Madame Williameta Piso SAYDEE TARR, Ministre du Genre, de l’Enfance et de la Protection Sociale, représentant la Première Dame du Libéria, Son Excellence Madame Clar WEAH. C’était en présence de Son Excellence Monsieur Tunde AJISOMO, Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO au Libéria. Lire +


ECOWAS COMMISSION RESTATES COMMITMENT TO RECOGNITION OF EXCELLENCE BY CITIZENS

The Commission of the Economic Community of West African States (ECOWAS) has restated its commitment to the recognition of excellence on the part of its citizens across the region. The Commission’s Commissioner for Education, Science and Culture Professor Leopoldo Amado gave the commitment on the 22nd of January 2019 in Abuja, Nigeria at the meeting of the Jury of ECOWAS award of excellence. Lire +


AUTONOMISATION DES FEMMES ET JEUNES FILLES EN AFRIQUE DE L’OUEST :

LE TOGO LANCE OFFICIELLEMENT CE VENDREDI 18 JANVIER, LE PROJET « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM ».

Lomé, 19 Janvier 2019 – Le projet «50 Million African Women Speak Platform» a été officiellement lancé ce Vendredi 18 janvier 2019 par Son Excellence Madame Tchabinandi KOLANI YENTCHARE, Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation au Centre d’Ecoute et de Conseil des Femmes Victimes de Violences basées sur le Genre (CEC) de Lomé. C’était en présence de Son Excellence Monsieur Garba LOMPO, Représentant Permanent du Président de la Commission de la CEDEAO au Togo et plusieurs personnalités politico-administratives, de même que des responsables d’institutions intervenant dans le domaine du Genre, des Leaders et Responsables d’associations, réseaux et Organisations professionnelles de femmes et Jeunes filles au Togo. Lire +


LA VICE PRESIDENTE FINDA KOROMA ET LA PREMIERE DAME FATIMA MAADA BIO LANCENT LE PROJET 50MAWSP POUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES ET DES JEUNES FILLES EN SIERRA LEONE.

Freetown, 10 Janvier 2019 – Le projet «50 Million African Women Speak Platform» a été officiellement lancé le mercredi 09 janvier 2019 à Freetown par Son Excellence Madame Fatima MAADA BIO, Première Dame de la Sierra Léone et Son Excellence Madame Finda KOROMA, Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO.

Environ 200 invités ont participé à ce lancement qui a connu la participation de plusieurs membres du Gouvernement, des députés de l’assemblée Nationale, les Représentants de la BAD et de l’organisation sous régionale MANO RIVER. Des Responsables et membres d’Associations, Groupements et réseaux qui militent pour l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en Sierra Leone ont également pris part à cette cérémonie.

Dans son allocution au nom de S.E.M Jean Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO, la Vice-Présidente Finda KOROMA a remercié le Gouvernement de la Sierra Léone en particulier Son Excellence le Président Julius MAADA BIO pour son engagement en faveur de l’intégration régionale, et son épouse, la Première Dame Fatima MAADA BIO pour avoir accepté de parrainer personnellement ce projet et en être la Championne au plan Continental. Lire ++


MISE EN OEUVRE DU PROJET « 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM » EN AFRIQUE DE L’OUEST :

S.E.M FATIMA MAADA BIO, PREMIERE DAME DE LA SIERRA LEONE ET S.E.M FINDA KOROMA, VICE PRESIDENTE DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO LANCENT OFFICIELLEMENT L’INITATIVE A FREETOWN.

Freetown, 08 Janvier 2019 – Le projet «50 Million African Women Speak Platform» sera officiellement lancé le mercredi 09 janvier 2019 à Freetown par Son Excellence Madame Fatima MAADA BIO, Première Dame de la Sierra Léone et Son Excellence Madame Finda KOROMA, Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO.

A la suite du Sénégal, la Cote d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Niger, le Nigéria, le Bénin et le Cap Vert, la Sierra Léone s’engagera officiellement dans la mise en œuvre de cette initiative continentale qui vise à faciliter l’autonomisation des femmes et des jeunes filles à travers la création d’une plateforme virtuelle pour le réseautage et le partage d’informations dans le but d’améliorer leur capacité d’accès à l’information financière et non financière. Lire ++


18 DECEMBRE – JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS :

LA CEDEAO, LE HCDH ET L’ONUDC LANCENT UN PARTENARIAT REGIONAL SUR LE GENRE, LES MIGRATIONS ET LES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE DE L’OUEST

Dakar, 15 Décembre 2018 – La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) lancent, ce 18 Décembre, un partenariat régional sur le genre, le développement, les migrations et les droits de l’homme en Afrique de l’Ouest. Lire +


ECOWAS COUNCIL OF MINISTERS DELIBERATE ON MEASURES TO IMPROVE REGIONAL INTEGRATION

The Council of Ministers of the Economic Community of West African States (ECOWAS) deliberated on various socio-economic and political issues aimed at integrating the region during their 81st Ordinary session which ended on 15th December 2018 in Abuja, Nigeria.

The Chair of the ECOWAS Council of Ministers and Nigeria’s Minister for Foreign Affairs, Geoffrey Onyeama in his remarks at the close of the session expressed his optimism with the recommendations of the Council, who he commended for a thorough and critical analysis of issues concerning the Member States. Read more


ECOWAS MOVES TO ENSURE DIGITAL ACCESSIBILITY IN THE REGION

The Commission of Economic Community of West African States (ECOWAS) has called for Member States to ensure digital accessibility for all Community citizens with emphasis on Persons with Disabilities (PwD).

This was the outcome of a two-day validation workshop on regional Information and Communications Technology (ICT) accessibility policy. Read more


LE GIABA ET LE CCDG ORGANISENT UN FORUM REGIONAL SUR LA DIMENSION GENRE ET IMPLICATION DES GROUPES VULNÉRABLES DANS LES CRIMES ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS EN AFRIQUE DE L’OUEST

 Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest et le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) organisent un forum conjoint sur la dimension genre et implication des groupes vulnérables dans les crimes économiques et financiers en Afrique de l’ouest. Cette activité réunira des représentants des Ministères de la femme, de la jeunesse, du Genre, de la Justice, de la Sécurité/Intérieur, des organisations féminines de la société civile des Etats membres de la CEDEAO, des Institutions et Agences de la CEDEAO et des partenaires au développement, du 17 au 19 décembre 2018 à Saly-Mbour en République du Sénégal. Lire +


LA CEDEAO PREND LA PRESIDENCE DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET CONTINENTAL

« 50 MILLION AFRICAN WOMEN SPEAK PLATFORM»

Saly-Mbour, 05 Décembre 2018 – La CEDEAO, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest assure la présidence du Comité de Pilotage du Projet Continental « 50 Million African Women Speak Platform » pour une année. Le COMESA, le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe assure la Vice-Présidence et l’EAC, la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est prend le poste de Rapporteur du Bureau du Comité de Pilotage. C’est l’une des résolutions issues des travaux de la première réunion du Comité de Pilotage de ce projet qui se sont tenus du 03 au 04 Décembre 2018 à Saly-Mbour en République du Sénégal. Lire +


LA CEDEAO ACCUEILLE LE PREMIER COMITE DE PILOTAGE DU PROJET

« 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Saly-Mbour, 02 Décembre 2018 – Les représentants de plusieurs institutions sous régionales notamment la BAD, le COMESA, la CEDEAO, l’EAC et des délégués de Réseaux et Fédérations de Femmes Entrepreneures de l’Afrique Australe, de l’Ouest, du Centre et de l’Est participent du 03 au 04 Décembre 2018 à Saly-Mbour en République du Sénégal, au Premier Comité de Pilotage du Projet « 50 Million Women Speak Platform ».

Cette première rencontre continentale se situe dans le cadre du Protocole d’Accord d’un montant de 9,8 millions de Dollars US, signé le 02 décembre 2016 entre la BAD, le COMESA, la CEDEAO et l’EAC pour le financement du Projet « 50 Million Women Speak Platform », dans les 3 communautés sous régionales.  Lire +


LA CEDEAO CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONALE POUR L’ELIMINATION DE LA VIOLENCE A L’EGARD DES FEMMES.

 

Dakar, 25 Novembre 2018 – Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) célèbre ce 25 novembre, la Journée Internationale pour l’élimination de la Violence à l’égard des Femmes. La violence à l’égard des femmes constitue une violation des droits de la personne humaine. Elle est aussi une conséquence de la discrimination à leur égard ainsi que des inégalités persistantes entre hommes et femmes. Cette violence a des répercussions sur les objectifs de progrès tels que l’éradication de la pauvreté, la paix et la sécurité, l’éducation pour tous, la santé, l’autonomisation des femmes et des filles, ou encore la lutte contre le VIH/Sida.

Pour marquer cette célébration, les Nations Unies ont retenu le thème « Orangez le monde : #ÉcoutezMoiAussi » dans le cadre de la campagne « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » à l’occasion des 16 Jours d’activisme de cette année contre la violence à l’égard des femmes (du 25 novembre au 10 décembre).Lire +


LA CEDEAO ET LES NATIONS UNIES CELEBRENT
LA JOURNÉE MONDIALE DE L’ENFANCE.


Dakar, 20 Novembre 2018 – Le monde entier célèbre ce 20 novembre, la Journée Mondiale de l’Enfance autour du thème : « Les enfants prennent les commandes et peignent le monde en bleu ». Le CCDG, le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre se joint aux Nations Unies représentées par l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance et le HCDH, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, pour rappeler l’importance de leur ambition « de bâtir un monde dans lequel chaque enfant est à l’école et apprend, protégé des violences et à même de réaliser son potentiel ». Lire +


Mise en œuvre des programmes Genre de la CEDEAO au BENIN :

LA VICE PRESIDENTE DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO LANCE LE PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM »

ET REMET DES BOURSES D’EXCELLENCE AUX JEUNES FILLES A COTONOU.

Cotonou, 02 Novembre 2018 – La capitale économique du Bénin a abrité ce vendredi 02 Novembre 2018, le lancement officiel de deux importantes activités de la CEDEAO dans le domaine du Genre. Il s’agit notamment de l’installation officielle des membres de l’Equipe Pays du projet « 50 Million Women Speak Platform » et de la remise officielle de chèques à 36 bénéficiaires de Bourses d’Excellence de la CEDEAO. Lire +


CELEBRATION DU 18ème ANNIVERSAIRE DE LA RESOLUTION 1325 DES NATIONS UNIES :

La CEDEAO opte pour la  promotion de la mise en œuvre du Plan d’Actions de la Composante Femmes, Paix et Sécurité du CPCC pour renforcer le pouvoir économique et politique des femmes en Afrique de l’Ouest

Dakar, 31 Octobre – Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), le Département de la CEDEAO en charge des Affaires Politiques, Paix et Sécurité (PAPS) et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO (REPSFECO) joignent leurs efforts pour commémorer, ce jour, le 18ème anniversaire de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette résolution historique de la Communauté Internationale permet de garantir la présence et la participation active des femmes dans les missions de prévention et de règlement des conflits ainsi qu’au maintien de la paix pour réduire l’impact disproportionné des conflits sur la gent féminine.  Lire+


PARTENARIAT UNION AFRICAINE – CEDEAO

LE CCDG RECOIT UNE MISSION DU BUREAU DE L’ENVOYE SPECIALE DE L’UA POUR LES FEMMES, LA PAIX ET LA SECURITE

Dakar, 23 Octobre 2018 – Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) a reçu ce mardi 23 Octobre 2018 dans ses locaux à Dakar, une mission du bureau de l’Envoyée spéciale de l’UA pour les femmes, la paix et la sécurité, Son Excellence Madame Binéta DIOP. La délégation était conduite par le Conseiller Spécial et Chef de Cabinet de Madame l’Envoyée spéciale de l’UA pour les femmes, la paix et la sécurité, M. Jean-Bosco BUTERALire +


15 OCTOBRE

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE

Dakar, 15 Octobre 2018 – A l’instar de la Communauté Internationale, la CEDEAO commémore ce 15 Octobre, la Journée internationale de la femme rurale. Le thème retenu pour la célébration de cette année – «Infrastructures durables, accès aux services publics et protection sociale au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles des régions rurales»place l’autonomisation des femmes rurales au cœur de la réalisation de la vision que portent les Objectifs de développement durable (ODD).

Au niveau mondial, les statistiques démontrent que malgré les progrès réalisés sur un certain nombre de fronts, les inégalités entre les sexes demeurent omniprésentes dans chaque aspect du développement durable. Les femmes rurales représentent plus du quart de la population mondiale et la majorité des 43% des femmes constituant la main-d’œuvre agricole dans les pays en développement. Ce sont elles qui cultivent ce que nous mangeons, renforcent les économies et développent la résilience au changement climatique. Et pourtant, de manière disproportionnée, elles sont affectées par la pauvreté, l’exclusion et les effets des changements environnementaux et climatiques. Lire +


LA CEDEAO CELEBRE CE 11 OCTOBRE,

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE

Dakar, 11 Octobre 2018 – Le monde célèbre aujourd’hui la Journée Internationale de la Fille. Le thème retenu pour cette célébration est : « Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles ».

Le CCDG, le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre se joint aux Nations Unies représentées par ONU FEMMES, pour rappeler l’importance de la formation et de l’instruction de la Jeune Fille pour la réussite des politiques de développement mis en œuvre dans les États membres de la CEDEAO. L’éducation des Filles est l’une des priorités de la CEDEAO qui met en œuvre à travers le CCDG, son programme de BOURSE D’EXCELLENCE POUR LES JEUNES FILLES dans ses États Membres.

Au total, le CCDG a octroyé depuis 2010, des bourses annuelles à plus de Cinq Cent Cinquante (550) filles brillantes mais issues de famille démunie inscrites dans les domaines d’enseignement scientifique, technique et professionnel dans les 15 États membres de la CEDEAO. Des domaines tels que la recherche agricole, la biotechnologie, la biologie moléculaire et toutes autres formations spécialisées techniques et professionnelles sont visés par ce programme de bourse d’excellence.  Ce programme au profit des jeunes filles a largement contribué au succès des politiques éducatives dans les pays membres, dont la prise en compte des besoins sexo-spécifiques en matière d’éducation des catégories défavorisées était devenue une urgence.

« TOUS POUR L’INSTRUCTION ET LA QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES FILLES EN AFRIQUE DE L’OUEST».


CONTRÔLE DES ACTIVITÉS DES ORGANES COMMUNAUTAIRES :

LE PARLEMENT DE LA CEDEAO VISITE
LE CENTRE DE LA CEDEAO POUR LE DÉVELOPPEMENT DU GENRE A DAKAR


Dakar, 04 Octobre 2018 – Conformément aux dispositions de l’article 7 alinéa (c) de l’Acte additionnel relatif au renforcement des prérogatives du Parlement de la CEDEAO qui stipulent que : le Parlement «contrôle les activités des organes chargés de la mise en œuvre des programmes de la Communauté et prendre des Résolutions appropriées», Sept (7) députés, membres du Parlement de la CEDEAO étaient ce jeudi 04 Octobre 2018, dans les locaux du CCDG à Dakar au Sénégal. Lire +


LE NIGERIA, LA PREMIERE ECONOMIE AFRICAINE S’ENGAGE POUR MISE EN ŒUVRE DU PROJET

« 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Abuja, 28 Septembre 2018 – Le Nigéria, la première puissance économique africaine se lance officiellement dans la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform ». L’engagement a été pris lors de l’atelier d’installation officielle de l’équipe pays de la République Fédérale du Nigéria.

Le lancement officiel des activités de l’Equipe pays a été donné dans la matinée de ce jeudi 27 septembre 2018 par S.E. Madame Ifeoma NKIRUKA ANAGBOGU, Secrétaire Permanente du Ministère Fédérale aux Affaires Sociales et Féminines du Nigéria, au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de la Commission de la CEDEAO à Abuja, en présence l’Honorable Siga Fatima JAGNE, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la Commission de la CEDEAO. Lire+


L’EQUIPE PAYS DU NIGER « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM» LANCE OFFICIELLEMENT SES ACTIVITES.

Niamey, 25 Septembre 2018 – La mobilisation est de plus en plus croissante autour de la mise en place de la plateforme « 50 Millions de femmes ont la Parole » dans les Etats membres de la CEDEAO. Après la Cote d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée, c’était le tour ce mardi 25 Septembre 2018 d’accueillir la mission de la CEDEAO dans le cadre de l’atelier de lancement officiel des activités de l’équipe pays. La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui s’est tenue dans la salle de Conférence du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a été parrainée par Son Excellence Monsieur Mohamed Ben OMAR Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale de la République du Niger, qui assure l’intérim de son homologue en charge de la promotion de la Femme. Lire +


LA GUINEE DONNE LE TOP OFFICIEL DES ACTIVITES DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

 

Conakry, 24 Septembre 2018 – Les membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République de Guinée ont été installés ce lundi 24 septembre 2018 à Conakry. La cérémonie qui marque également le lancement officiel des activités de l’équipe pays de la Guinée s’est tenue dans les locaux du Fonds de Développement Social et de la Solidarité (FDSS). Elle a été présidée par S.E Madame DIABI Mariama SYLLA, Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, en présence de S.E. Madame Saran Daraba KABA, ex Secrétaire Général du Mano River et de S.E Madame Liliane ALAPINI, Représentante Résidente de la CEDEAO en République de Guinée. Lire +


LE BURKINA FASO S’ENGAGE OFFICIELLEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

« 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Ouagadougou, 18 Septembre 2018 – Les membres de l’Equipe Pays chargée de la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » au Burkina Faso ont été officiellement installés dans leur mission, ce mardi 18 septembre 2018 à la salle de Conférence du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille à Ouagadougou.

Intervenant au nom du Ministre de l’Intégration Africaine et des Burkinabés de l’Extérieur et du Bureau National de la CEDEAO, M. idogo Karim OUEPIA a transmis à l’Etat burkinabé et à son Chef, les remerciements de S.E.M Jean Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO et de l’Honorable Siga Fatima JAGNE, Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO, pour avoir accepté engager le Burkina Faso dans la mise en œuvre de cette initiative continentale.Lire+


LE MALI LANCE OFFICIELLEMENT LES ACTIVITES DU PROJET « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM»

Bamako, 14 Septembre 2018 – Le Centre Nationale de Documentation et d’Informations sur la Femme et l’Enfant de Bamako a abrité ce vendredi 14 septembre 2018, un atelier de formation et de sensibilisation des membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Mali. Cet atelier a été officiellement lancé par la Nouvelle Ministre du Mali en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr DIAKITE Aissata TRAORE, en présence de Son Excellence Monsieur Cheaka Aboudou TOURÉ, Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO en République du Mali .Lire +


LE SENEGAL INSTALLE OFFICIELLEMENT SON EQUIPE PAYS POUR LA MISE EN OEUVRE DU PROJET

 « 50 MILLION WOMEN SPEAK PLATFORM» OU

« LA PLATEFORME 50 MILLIONS DE FEMMES ONT LA PAROLE ».

Dakar, 10 Septembre 2018 – Les membres de l’Equipe pays chargée de la mise en œuvre du projet « 50 Million Women Speak Platform » ou « La Plateforme 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal seront officiellement installés ce lundi 10 septembre 2018 à Dakar. La cérémonie d’installation officielle de cette équipe pays qui aura lieu dans les locaux du Ministère sénégalais de la Famille, de la Femme et du Genre du Sénégal, sera présidée par la Ministre Ndeye Salimata DIOP DIENG, en présence de l’Honorable Siga Fatima JAGNE, la Commissaire aux Affaires Sociales et Genre de la CEDEAO.

Cette installation officielle a pour objectif le lancement du démarrage des activités opérationnelles du projet « 50 Millions de Femmes ont la Parole » en République du Sénégal. Lire +


VULGARISATION DE L’ACTE ADDITIONNEL RELATIF A L’EGALITE DE DROITS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS L’ESPACE CEDEAO :

LA CEDEAO ET LES ACTEURS DES MEDIAS S’ENGAGENT POUR UNE MEILLEURE SENSIBILISATION A LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE ET AU RESPECT DES DROITS DES FEMMES AU SENEGAL.

Dakar, 17 Août 2018 : Des journalistes et spécialistes de la communication du Sénégal étaient en atelier le vendredi 17 aout à Dakar pour échanger sur leur rôle dans la mise en œuvre de l’Acte Additionnel relatif à l’Egalité de Droits entre les Femmes et les Hommes pour le Développement Durable dans l’Espace CEDEAO. Initiée par le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG) et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO (RESPFECO), et parrainée par le Ministère sénégalais de la Femme, de la Famille et du Genre, cette activité avait pour objectif d’outiller les acteurs des médias pour une meilleure contribution à l’autonomisation de la femme et au droit à l’équité dans le traitement de l’information. La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été marquée par les interventions de Madame Ndeye Dôme THIOUF, Présidente de la Section sénégalaise du RESPFECO, de Madame Sandra OULATE, Directrice du Centre Genre de la CEDEAO et le discours d’ouverture de M. Ciré LO, le Directeur de Cabinet représentant Son Excellence Madame Ndeye Salimata DIOP DIENG, Ministre de la Femme, de la Famille et du Genre. Lire+


VULGARISATION DE L’ACTE ADDITIONNEL RELATIF A L’EGALITE DE DROITS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS L’ESPACE CEDEAO :

DAKAR ABRITE UN ATELIER D’APPROPRIATION DE L’ACTE ADDITIONNEL PAR LES MEDIAS, INSTITUTIONS ET RESEAUX DE COMMUNICATION AU SENEGAL.

 

Dakar, 14 Août 2018 – Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre et le Réseau Paix et Sécurité des Femmes de l’Espace CEDEAO / Bureau Sénégal organisent à l’attention des médias, réseaux et institutions de communication du Sénégal, un atelier d’appropriation de l’Acte additionnel relatif à l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable dans l’espace CEDEAO.(Lire +)


MUHAMMADU BUHARI SUCCEDE A FAURE GNASSINGBE A LA TETE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT DE LA CEDEAO

  

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram

SEM Le Président Nana Akufo-Addo

SEM Jean-Claude Kassi Brou

Finda-E.-M.-Koroma-Vice-President